Le storytelling pour les PME et les entrepreneurs solo c’est possible !

with Pas de commentaire

Pourquoi le storytelling de marque (ou la communication narrative de marque) serait-il réservé aux grosses entreprises, aux groupes côtés en bourse, aux marques leader des marchés ?

Pourquoi un entrepreneur solo, en freelance, une TPE ou PME y compris dans des domaines peu « sexy » n’auraient pas le droit de se raconter, de partager et de mettre en avant qualitativement ses valeurs, ses produits ?

1er frein : le budget. « La communication ça coûte cher ! »

On a tendance à s’imaginer qu’une stratégie, des actions de storytelling vont coûter très cher et que ce sont des leviers de communication réservés à Coca cola. Evidemment faire de beaux visuels, des vidéos, des photos pro,… peut se révéler onéreux et à contrario on ne va pas vous dire que tout peut être mis en place gratuitement, qu’il suffit d’un peu d’huile de coude ; mais avec une stratégie, un plan d’attaque et beaucoup de créativité, on peut mettre en place une communication sur son activité ou sa marque qui soit originale, multicanales.
Bien sûr quand on ne maîtrise pas toutes les compétences nécessaires il faudra peut-être se faire aider par des professionnels (ou bien son réseau de partenaires pour des initiatives co-brandées), mais on trouve toujours de bonnes alternatives pour peu qu’on ait réfléchi à une stratégie efficace en amont.

2ème frein (et peut-être le plus vécu) : l’inspiration.

« Mais je ne vois pas du tout ce que je vais bien pouvoir raconter d’intéressant. »
« Mon activité n’est pas très « glamour », il n’y a rien de fascinant à en dire. »
Et pourtant… Tout le monde à une histoire à raconter : sur la création de l’entreprise, sur ses fondateurs, sur les parcours de ses employés, sur la passion, la vision de l’entrepreneur qui la dirige, etc…
Bref, il suffit de trouver au moins un angle d’attaque, un point de départ à la narration, puis de dérouler la liste des actions et supports que l’on peut imaginer et mettre en place autour.

3ème frein : les retombées

Les retours sur investissement d’un mode de communication qui semble accessoire ne sont pas toujours évidents à percevoir pour les entrepreneurs.
Dès que l’on parle plus de notoriété de marque que d’actions de communication destinées à augmenter les ventes de manière sonnantes et trébuchantes pour le petit entrepreneur ou la modeste PME que l’on est, le storytelling apparaît comme secondaire pour faire vivre sa structure.
Alors, c’est vrai, il ne faut pas tout miser sur le storytelling, mais une communication narrative pertinente autour de sa marque aura des effets « fidélité » et « confiance » à long terme pour vos clients. En fédérant vos clients autour de votre identité, en les ralliant à votre cause vous susciterez l’attachement et donc plus facilement la transformation.

Quoi qu’il en soit, la sincérité reste l’ingrédient primordial d’une stratégie de storytelling efficace.

Suivre Lise Cussonneau:

Consultante communication web

Créatrice d'idées originales en communication web et social media

Répondre