Rédiger pour le web : best practices 2/5

with Pas de commentaire

Rédaction web - meilleures pratiques 2
L’internaute vs le moteur de recherche (aka Google).

À qui doit-on penser en premier lorsque l’on rédige un article pour son site internet ou son blog ?

L’entrepreneur (ou le rédacteur) actuel est majoritairement très bien informé sur les meilleures pratiques pour favoriser son référencement naturel, aussi beaucoup vont penser en premier lieu au moteur de recherche pour établir leur stratégie éditorial et écrire leurs textes.

Si cela ne constitue pas une erreur en soit, il s’agit peut-être là d’un problème de priorité.

Donc votre priorité n°1 est d’informer vos lecteurs grâce à un contenu de qualité mais surtout utile et vrai.

Mais alors comment faire pour proposer des textes utiles à ses lecteurs ?

Simplement en s’intéressant à ce qui caractérise les internautes qui vous lisent, à savoir :

  • Leurs émotions
  • Leurs sens
  • Leur raison
  • Leur réflexion

Et en d’autres termes à ce que les internautes qui eux sont des êtres humains (contrairement aux robots des moteurs de recherche) attendent de leurs lectures :

  • D’être rassurés
  • Qu’on leur explique clairement, précisément et didactiquement les choses
  • Un contenu attractif : donc bien écrit et joliment illustré
  • D’être convaincus
  • D’être informés

La deuxième étape sera ensuite évidemment d’intéresser les moteurs de recherche en proposant des textes optimisés pour leurs robots.

Mais comment alors rédiger un article qui favorise votre référencement naturel auprès d’un moteur de recherche ?

En tenant compte de son fonctionnement et de ses attentes  qui sont basés sur :

  • Les backlinks, textes d’ancres
  • Les balises, méta
  • Les mots ou expressions clés
  • La traque des mauvaises pratiques

Ce qu’on attend des moteurs de recherche en général et de Google en particulier :

Que notre site soit bien positionné dans les résultats de recherches

Que faut-il donc éviter :

– Les contenus dupliqués

– Les liens vers votre site pauvres en mots-clés et non pertinents

Du coup on favorise un contenu éditorial SEO friendly, c’est à dire des textes de qualité, utiles, riches en mots clés (mais sans exagération) et comprenant un minimum de 250 mots.

Pour d’autres bien bonnes idées contactez-nous.
Pour proposer de nouvelles questions de stratégies, c’est ici qu’il faut remplir le questionnaire.

N’hésitez pas à réagir à ce sujet dans les commentaires en-dessous.

Et bien sûr, si cet article vous a rendu service, partagez-le sur les réseaux et/ou à vos contacts !

Suivre Lise Cussonneau:

Consultante communication web

Créatrice d'idées originales en communication web et social media

Répondre